logo article asphme

 

L’asthme est souvent imprévisible

L’oppression, le sifflement et la toux de l’asthmatique sont de fréquence et d’intensité variables.

Les crises peuvent être de courte durée ou persister plusieurs jours. Ces manifestations peuvent être liées à des facteurs déclenchants précis, ou apparaître sans raison évidente.

Entre les crises, un essoufflement peut persister et chez certains asthmatiques, souvent les plus âgés, il peut devenir permanent et plus ou moins intense. On parle alors d’asthme persistant ou d'« asthme à dyspnée continue ».

Qu’est-ce qu’un asthme sévère ?

Il existe différents stades d’asthme : asthme intermittent, persistant léger, modéré, sévère. En France, l’asthme persistant sévère qui est le dernier stade d’asthme touche environ 350 000 personnes, soit environ 10 % des asthmatiques.

L’asthme sévère est un stade d’asthme qui, sans traitement, se définit par :

• Des symptômes quotidiens (toux, gêne respiratoire, essoufflement…).

• Des symptômes nocturnes fréquents (réveils dus à des quintes de toux, respiration sifflante…).

• Une limitation des activités physiques, une fonction respiratoire diminuée et des crises sévères fréquentes.

Lorsque, malgré un traitement, les symptômes de l’asthme sévère persistent, on dit que l’asthme sévère est mal contrôlé.

Les asthmatiques sévères mal contrôlés présentent des symptômes anormalement fréquents bien qu’ils soient sous traitement : toux, gêne respiratoire, essoufflement, respiration sifflante, réveils nocturnes, crises sévères. En raison de son caractère handicapant, l’asthme sévère est alors mal vécu et ses conséquences peuvent être graves : les crises sévères peuvent menacer le pronostic vital et conduire à l’hospitalisation.

Qu’est-ce qu’un asthme sévère « bien contrôlé » ?

L’objectif de la prise en charge d’un asthme sévère est d’obtenir le « bon » contrôle de la maladie. C’est l’obtention de ce contrôle qui permettra de diminuer l’intensité et la fréquence des symptômes. On peut avoir un asthme sévère et cependant vivre correctement avec.

Un asthme sévère bien contrôlé = PEU OU PAS DE SYMPTÔMES

On estime qu’un asthme (même sévère) est bien contrôlé lorsque :

• Pas ou rarement de symptômes pendant la journée (tels que quinte de toux, respiration sifflante, essoufflement, …).

• Pas de symptômes durant la nuit (tels que réveils dus à des quintes de toux, gêne respiratoire dans la nuit).

Les crises sont légères et peu fréquentes

• La personne asthmatique n'a pas ou peu recours aux Bêta-2-mimétiques à courte durée d'action (Salbutamol, Terbutaline).

Un asthme (sévère) bien contrôlé =UNE QUALITÉ DE VIE PRÉSERVÉE

LES MÉDICAMENTS DE L'ASTHME

Les médicaments anti-asthmatiques sont administrés le plus souvent par voie inhalée, pour avoir une action directe au niveau des bronches. L’inhalation a deux avantages majeurs:

1. Le produit agit très rapidement: il commence son action dès qu’il est fixé sur la paroi interne de la bronche. C’est le cas des bronchodilatateurs qui soulagent la crise d’asthme en quelques secondes.

2. Une dose faible est efficace. Le rapport Tolérance/Efficacité est meilleur que pour les traitements Per os.

Page [1] - [2] - [3] - [4] - [5]

 

2014-2018 COMUNIC pour la Pharmacie du Viviers-du-Lac - Ma Caducine - fb