trousseduvoyageur

PARTIR BIEN ÉQUIPÉ GRÂCE À UNE TROUSSE À PHARMACIE ADAPTÉE

Lors d’un départ en voyage, il est indispensable d’emporter une trousse à pharmacie.

Son contenu varie selon de nombreux paramètres.

Un contenu personnalisé car la trousse à pharmacie doit être adaptée :

Au voyageur :

Âge, sexe, antécédents et état physiologique actuel (grossesse par exemple), contre-indications éventuelles et interactions médicamenteuses en cas de traitement en cours.

A la destination :

Pays développé ou non, tropiques, altitude, froid ou chaleur extrêmes...

Au motif du voyage (tourisme, voyage d’affaires) :

Un épisode de turista fait partie des désagréments "acceptables" dans le premier cas, parfois intolérables dans le second.

Aux conditions générales du voyage :

Individuel, familial, groupe, sportif; isolement. La plupart des agences organisant des voyages sportifs en situation plus ou moins isolée fournissent une pharmacie de groupe assez complète, dont il est possible de connaître la composition avant le départ pour éventuellement la compléter.

À la durée :

Brève ou prolongée, elle peut influer à la fois sur les quantités à emporter mais aussi sur la composition. Par exemple, pour un séjour de moins de 8 jours en zone impaludée, si le risque est faible ou la prophylaxie difficile, l’abstention chimioprophylactique peut être un choix et il est inutile d’emporter un traitement de réserve. Mais dans ce cas, il faut particulièrement insister sur la prévention des piqûres de moustiques et la vigilance au retour.

Il est inutile d’emporter du matériel ou des médicaments dont on ne sait pas se servir. Cependant, il peut être recommandé d’avoir, dans les pays à infrastructures sanitaires rudimentaires, un kit stérile à usage unique (seringue, aiguille, voire même une tubulure de perfusion) que l’on remettra au personnel soignant en cas de nécessité de traitement d’urgence sur place, pour éviter les risques de contamination infectieuse.

En dehors des pays développés, ne pas compter sur un approvisionnement local en médicaments : il y a beaucoup de produits de contrefaçon, sous-dosés, périmés, mal conservés, parfois toxiques. Il faut conseiller de ne jamais acheter de médicaments sur les marchés mais seulement en pharmacie. Il est souvent indispensable de connaître la DCI du médicament désiré, car les noms commerciaux peuvent varier d’un pays à l’autre.

Page [1] - [2] - [3]

 

2014-2018 COMUNIC pour la Pharmacie du Viviers-du-Lac - Ma Caducine - fb