logo article premiers secours

 

Incidents et petits traumatismes : la « Bobologie »

Ces incidents et petits traumatismes sont ce que l'on appelle dans le langage courant la « bobologie », la science médicale qui prend en charge les petits pépins physiques ou « bobos » qui surviennent au quotidien et sont sans conséquence.

EN PRATIQUE

Il faut rester calme devant l'incident et ne pas paniquer.

La seule vraie question qui se pose est de savoir si on se soigne soi-même ou si on a recours à un médecin. Où se situe la ligne rouge ?

Consulter pour chaque "bobo" est un non-sens en santé publique. Mais il faut connaître les signes qui pour chacun nécessite une consultation. Vous pouvez aussi demander conseil à votre pharmacien qui sera apte à vous diriger ou non vers un médecin ou à vous accompagner dans votre prise en charge des incidents mineurs.

Pour résumer, les pépins physiques sont fréquents et ne nécessitent que rarement une consultation médicale.

C'est alors le bon sens qui prime dans la décision de prise en charge.

TRAUMATISMES

Plaies

Toute plaie n'a pas besoin de consultation médicale.

Dans un premier temps, il convient de :

- Laver avec de l'eau et désinfecter la plaie avec une lotion antiseptique.

- Comprimer quelques instants pour calmer l'hémorragie.

- Utiliser un pansement type steri-strip en rapprochant les bords si la plaie n'est pas trop profonde.

Il faut savoir que certaines parties du corps saignent plus que d'autres, l'arcade sourcilière par exemple.

Lorsque la plaie a cicatrisée, il peut persister un hématome, collection de sang sous la peau.

On consultera un médecin si l'un des points suivants est présent :

- Hémorragie persistante plus de 5 mn.

- Plaie profonde ( plus de 5mm de profondeur ).

- Si les bords de la plaie ne sont pas joints spontanément (cicatrice inesthétique).

- Présence de possible corps étranger dans la plaie.

- Localisation à conséquence esthétique (visage...).

- Trouble nerveux ou ligamentaire (perte de sensibilité ou de motricité),

- Vaccins non à jour, en particulier celui contre le tétanos.

- Morsure (l'infection est quasi-systématique sans antibiotique).

Dans certaines régions du monde, la rage est toujours présente. Si il y a morsure par un chien, il faut dans ce cas contacter le centre antirabique de la région. Les informations sont disponibles sur le site de l'Institut Pasteur.

Page [1] - [2] - [3]

 

 

2014-2018 COMUNIC pour la Pharmacie du Viviers-du-Lac - Ma Caducine - fb